A la recherche des bois de cerfs

Lecture d’un message – mail Orange

Afin de mieux connaître et comprendre la faune, la flore et les milieux naturels présents à Argentat-sur-Dordogne, la municipalité s’est lancée dans la réalisation d’un Atlas de la Biodiversité Communale (ABC). Cette démarche ABC, qui est menée avec l’appui d’EPIDOR, de Limousin Nature Environnement et de l’Agence Française pour la Biodiversité, consiste à faire un inventaire de la biodiversité locale ainsi qu’à sensibiliser les citoyens sur la nature qui les entourent et la richesse écologique de leur commune.Pour mobiliser les habitants et les acteurs du territoire ainsi que les convaincre de s’intéresser et de participer aux différentes étapes de réalisation de cet Atlas, une animation est proposée ce samedi 14 mars sur le thème du Cerf élaphe, le plus grand des mammifères du Limousin.A la recherche des bois de cerf !  Mathieu Presset, animateur à la fédération départementale des chasseurs de la Corrèze (en partenariat avec la société de chasse locale) présentera en salle la biologie de ce grand mammifère. Dans un second temps, une sortie sur le terrain sera organisée afin d’aller à la recherche des bois des cerfs (qui tombent en cette période de l’année). Samedi 14 mars9 H 45Salle des fêtes de rivièreSt Bazile-de-la-RocheArgentat-sur-Dordogne

Alexandra Stewart à Argentat sur Dordogne

Lecture d’un message – mail Orange

Des événements sont organisés chaque samedi à l’occasion de l’exposition « Boris Vian, de la ‘Pataphysique à la science-fiction », manifestation majeure de la commémoration nationale présentée sur deux sites : Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne (jardin public d’Argentat-sur-Dordogne) et la médiathèque Xaintrie Val’Dordogne. Le premier est d’importance puisque Alexandra Stewart vient spécialement au cinéma Le Turenne samedi 14 mars à 15h30.

Alexandra Stewart est une actrice internationale à la carrière considérable, tournant aussi bien avec Preminger, Godard, Vadim, Molinaro, Baratier, Penn, Truffaut, Scola, Polanski, Chabrol, Mocky, Lelouch, Ozon, Deville, Malle… Avec Louis Malle, ils ont une fille en 1974, Justine. Et elle raconte cette vie très riche en rencontres exceptionnelles dans « Mon bel âge ».
Toujours active, elle vient parler de ses tournages avec Pierre Kast et Boris Vian (projection du « Bel âge »). Alexandra Stewart est une fidèle du cinéma de Kast, réalisateur original trop oublié aujourd’hui. Kast est avec Raymond Queneau un ami de Boris Vian. Ils participent tous trois au Club des savanturiers au début des années 1950, quand le mot « science-fiction » apparaît en France grâce à Queneau et Vian. Lorsque Vian meurt brutalement en 1959, Kast et Queneau, les premiers avant Noël Arnaud, tiennent à perpétuer son oeuvre.
Bref, bénéficier de la présence d’Alexandra Stewart, qui va pouvoir nous parler de Boris (comme elle peut le faire de Simone Signoret, John Huston ou Orson Welles…), est un privilège.

 

——————————————————————————————————————–

BORIS VIAN DE LA ‘PATAPHYSIQUE A LA SCIENCE-FICTION————————————————–
BORIS VIAN A ARGENTAT-SUR-DORDOGNE

du 7 mars au 23 mai 2020Un événement, deux expositions : à Nuage Vert – Musée mobile Vallée de la Dordogne et à la médiathèque Xaintrie Val’Dordogne


Deux expositions célèbrent un auteur fameux et très original né il y a cent ans : Boris Vian. Ces expositions (intitulées « Boris Vian de la ‘Pataphysique à la science-fiction ») sont inscrites comme des étapes majeures dans la commémoration nationale. Commémorer Boris Vian ? Cela l’aurait fait sourire… Mais il mérite ce Boris d’être fêté car, mort brutalement à 39 ans, il a oeuvré dans tant de domaines avec tant de talents et d’originalité.
Pourquoi à Argentat-sur-Dordogne ? Parce qu’une pièce unique, répartie sur un mur entier, est présentée dans l’exposition de Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne (jardin public d’Argentat) : l’original de son seul livre d’artiste Cantilènes en gelée publié en tirage limité par Rougerie en Limousin en 1949, exemplaire dédicacé par Boris Vian à Odette et Pierre Bost.

Mais beaucoup d’autres aspects de la vie de ce personnage exceptionnel sont évoqués dans les deux présentations avec des pièces originales rares. Ainsi, pour la première fois, sont sorties de son appartement cité Véron à Paris (en face de celui de Jacques Prévert) cinq des six peintures à l’huiles réalisées par Boris Vian, grâce à un prêt de Nicole Bertolt et la Cohérie Boris Vian. C’est grâce aussi à elle que de faux journaux confectionnés par Boris sont montrés à Nuage Vert : les « fake news de Boris ».
Voici le moyen de revisiter tout l’après-guerre, un temps d’espoirs et de terreurs. Boris –lui qui pratique un humour si décapant– connaît des épreuves. Sa famille à Ville-d’Avray est ruinée par le krach boursier de 1929. A la suite d’une maladie infectieuse, il subit un rétrécissement aortique au début des années 1930 qui met sa vie en péril et le tuera (il meurt en 1959 en voyant son nom au générique du film J’irai cracher sur vos tombes de Michel Gast qu’il récusait). Son père est assassiné en 1944.
Ingénieur diplômé de l’Ecole Centrale et travaillant à l’AFNOR sur les normes, il est depuis 1937 membre du Hot Club de France présidé par Louis Amstrong et Hugues Panassié. Et il écrit. Vous verrez l’édition originale de J’irai cracher sur vos tombes, polar à scandale de 1946 qu’il est censé avoir juste traduit. Vous verrez aussi la première publication de L’Ecume des jours, roman qui n’aura aucun succès avant sa mort comme tous les autres, si bien qu’il arrête d’en écrire en 1953 (après L’Arrache-coeur).
Mais Boris Vian, c’est aussi le Tabou et les caves de Saint-Germain-des-Prés, la fête après la guerre tandis que la menace atomique de la guerre froide pèse et qu’il faut vivre chaque instant intensément. C’est la science-fiction (le mot apparaît en 1950-51) et ces films et romans et objets remplis de robots, de Martiens et de voyages dans l’espace. Ce sont les premiers rocks en France en 1956 avec Henri Salvador, parallèlement au Limougeaud Marc Lanjean et le film Miss Catastrophe avec « Rock à quat’strophes ». Et le cinéma (Alexandra Stewart, qui a joué avec lui, vient à Argentat le 14 mars). Et tant d’idées dans tous les domaines…
Des artistes se sont mobilisés. Guénolé Azerthiope vient le 7 mars pour les inaugurations (10h à la médiathèque et 11h à Nuage Vert) et a prêté 3 sculptures mobiles. Willem a créé un dessin original en couleur pour Nuage Vert. Michel Gondry a confié son dernier court-métrage sur Vian. Des sculptures de Jean-Claude Biraben sont exposées et des peintures de Guy Bodson. Enfin des pièces précieuses concernant le Collège de ‘Pataphysique (avec son ami Raymond Queneau, Jacques Prévert et tant d’autres) vous font pénétrer dans la vie d’un personnage prodigieux, inventif en tout, pétri d’humour et de dérisoire, gai et désespéré, qui a commis plus de 600 chansons et inspiré Serge Gainsbourg et surtout qui, mort, est tellement vivant. C’est cela que vous ressentirez à travers une commémoration très riche, mêlant toutes les générations, dont ces deux expositions avec différentes rencontres passionnantes marquent un temps fort.

A noter les rendez-vous :

BORIS VIAN, DE LA ‘PATAPHYSIQUE A LA SCIENCE-FICTIONexposition à Nuage Vert et à la médiathèque Xaintrie Val’Dordogne(renseignements : contact@nuage-vert.com ou 06 12 29 60 97 /  www.mediatheque.xaintrie-val-dordogne.fr ou 05 55 91 90 11)

– 7 mars  10h  inauguration de l’exposition à la Médiathèque Xaintrie Val’Dordogne avec Guénolé Azerthiope (la partie « Science-fiction et premiers rocks en France »)
11h inauguration de l’exposition à Nuage Vert (la partie « Pataphysique et vies parallèles ») avec Guénolé Azerthiope
– 14 mars 15h30 au cinéma Le Turenne : projection du Bel Age de Pierre Kast où jouent Boris Vian et Alexandra Stewart. Alexandra Stewart nous fait le plaisir de venir spécialement !
– 21 mars 15h30 à Nuage Vert, Marcel Benabou, secrétaire définitivement provisoire de l’Ouvroir de Littérature Potentielle (OuLiPo) –qui a bien connu Queneau et Perec– nous fait l’amitié de venir à Argentat parler de : Une petite histoire de l’OuLiPo, en passant par Noël Arnaud et un inédit de Boris Vian

– 28 mars 15h30 salle municipale d’Hautefage : mise en scène par la compagnie Benoit Lepecq de la pièce « Série blême » de Boris Vian. Ne loupez pas ce spectacle burlesque et cartoon créé à Hautefage par Corinne François-Denève avant de partir en Amérique, à la Nouvelle-Orléans !
– 4 avril 15h30 au cinéma Le Turenne. Les Etoiles du Nuage : Pierre-Henri Deleau (directeur de festivals à Cannes ou à Pessac) et Pascal Ory évoquent Pierre Kast et Vian, le club des savanturiers et Queneau, la ‘Pataphysique… Projections.
– 9 mai à 11h Lecture exceptionnelle de Je voudrais pas crever par Jean-Claude Leguay dans l’expo Boris Vian à la médiathèque Xaintrie Val’Dordogne

en gestation : Michel Gondry a confié son dernier court-métrage inédit sur Boris Vian montré dans l’expo. Il envisage de venir en parler et échanger avec le public

dav

Argentat-sur-Dordogne : L’Atlas de Biodiversité Communale avancArgentat-sur-Dordogne : L’Atlas de Biodiversité Communale avance.

Lecture d’un message – mail Orange

Depuis plusieurs mois, la commune d’Argentat-sur-Dordogne, tout comme 3 autres communes présentes le long de la rivière Dordogne dans les départements du Lot, de la Dordogne et de la Gironde, réalise un Atlas de Biodiversité Communale (ABC).  Cette démarche novatrice à l’échelle d’un bassin versant, initiée par le Ministère de la transition écologique, a pour but de réunir l’ensemble des acteurs locaux (élus, grand public, scolaires, associatifs…) afin de partager les connaissances déjà disponibles sur la biodiversité de la commune. Il s’agit notamment d’inventorier et cartographier cette biodiversité mais aussi de susciter la participation du grand public à des programmes de sciences participatives. Pour la deuxième fois le comité de suivi s’est réuni le mercredi 19 février  à la salle de la Halle. Fédération de pêche et de chasses, associations de protection de la nature, conservatoire botanique, habitants, élus, association « Nuage Vert », CPIE, AFOXA, EDF se sont retrouvés autour des animateurs de cette démarche (Epidor et Limousin Nature Environnement). Une présentation des espaces naturels remarquables présents à Argentat a été faite (Natura 2000, ZNIEFF…) et un premier inventaire de la diversité des espèces animales et végétales dressé.  Durant le printemps prochain, des prospections vont être menées sur la commune afin de compléter ce « catalogue » patrimonial. Aujourd’hui, près de 1000 espèces d’animaux et de plantes sont connus. L’ambition de l’ABC est aussi d’identifier les actions à mettre en œuvre pour protéger et valoriser la biodiversité et améliorer la prise en compte des enjeux « naturels » dans les politiques communales ou intercommunales. La prochaine animation « Grand Public » est prévue le samedi 14 mars à 9 H 45 à St Bazile-de-la-Roche sur le thème du cerf, le plus grand mammifère de nos campagnes. La fédération départementale des chasseurs invite le public a aller chercher les bois du cervidé dans la nature (gratuit). Chaque mois, une animation sur le thème de la biodiversité  est proposée sur la commune.https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/atlas-biodiversite-communale 
 Jean-Michel TEULIEREEco-InterprèteLimousin Nature Environnement06.08.41.21.35

L’Art dans les villages

Lecture d’un message – mail Orange

Nuage Vert – musée mobile Vallée de la Dordogne a initié un cycle intitulé « L’Art dans les villages » itinérant avec des premières étapes assurées par Jean Clottes ou Jean-Paul Demoule. La toile grand format réalisée par Villeglé « L’Art, c’est quoi ? » sert d’emblème à ces rencontres où nature et culture se mêlent.
En complément et pour répondre à une demande d’initiations artistiques et d’échanges, Alexandra Duchêne commence au pays d’Argentat-sur-Dordogne une série de rendez-vous sur l’histoire des arts et du visuel. C’est culturel bien sûr mais c’est aussi un acte citoyen, car il est important aujourd’hui d’arriver à se repérer dans la confusion visuelle ambiante.

De mars à juillet 2020, cinq conférences-échanges sont programmées. Elles durent une heure et demi et permettent de bénéficier de repères chronologiques et stylistiques sur une période ou un sujet particuliers, puis est réalisée une analyse spécifique d’oeuvre, pour finir par un débat concernant un sujet d’actualité.

Les collections de Nuage Vert permettront d’être en contact, chaque fois que c’est possible, avec des pièces uniques et de comprendre techniques et processus de création. Des coups de projecteur seront donnés pour commencer ce cycle le jeudi à Nuage Vert à 19h, volontairement assez variés, de la Préhistoire à l’histoire des jardins au cours de cinq rendez-vous : Préhistoire le 26 mars ; 2 avril, Renaissance italienne ; 14 mai, naissance de l’écriture en Mésopotamie ; 11 juin, l’art des jardins ; 2 juillet, XIXe-XXe siècles, le basculement de l’impressionnisme à l’abstraction. Des promenades pourront s’organiser pour lier tout cela au territoire ou des visites chez des particuliers ou lieux publics.
Cela se passe donc à Nuage Vert (jardin public d’Argentat-sur-Dordogne). Inscription préalable : contact@nuage-vert.com ou 0612296097. Adhésion à Nuage Vert 8 euros, cycle des 5 conférences : 60 euros, conférence à la carte : 15 euros.

La réunion

Hier réunion dans la salle de la place Delmas,avec toute l’équipe de Mr le maire afin de présenté son programme pour cette nouvelle élection.La salle était pleine ,le discours et la contradiction parfois pertinente,mais toujours d’une bonne tenue.