Vendredi c’est le Carnaval

img_3828.jpg

Communiqué Témoins de Jéhovah d’Argentat : Célébration du repas du Christ.

 

 

Cette année, les chrétiens Témoins de Jéhovah d’Argentat célèbreront la cène ou repas du Christ mercredi 23 mars 2016  en soirée.

Cette célébration est un acte de mémoire justement appelé Mémorial. Il est la réponse à cette recommandation du Christ : « Faites cela en mémoire de moi » (Evangile selon Luc 22 :19).

Le mémorial constitue l’évènement religieux le plus important de l’année pour les Témoins de Jéhovah. Ils se réuniront dans leur salle du royaume située  « place joseph Faure 19400 Argentat. »

A l’attention de leurs amis de la ville d’Argentat et ses environs, il est précisé que le mémorial sera célébré à 19H45.

Bienvenue à tous. Entrée gratuite. Pas de quête.

 

 

Eléments factuels.

Les témoins de Jéhovah de France (Métropole et Dom).

Quelques chiffres.

  • 280 000 assistants au Mémorial en 2014.
  • 2 000 assemblées de fidèles
  • 1 050 Salles du royaume

 

Présence en France

  • 1897 : Publication du livre l’aurore du millénium
  • 1903 : Première édition de la Tour de Garde
  • 1906 : Première association «  Eglise chrétienne d’haveluy »(Nord)

Les Témoins de Jéhovah et la société

L’étude sur les témoins de Jéhovah réalisée par la Sofres, en octobre 1998, conclut : « les données sociologiques montrent des tendances très proches de celles observées sur la moyenne des Français, ainsi qu’un niveau élevé d’intégration sociale. » Voici quelques extraits :

  • Le niveau d’activité des Témoins de Jéhovah est sensiblement plus élevé que celui des Français : 63% contre 53% en moyenne.
  • Les tendances observées dans les familles montrent une forte participation au système scolaire classique : 85% des foyers avec enfants de 2 à 5 ans inscrivent ces derniers en maternelle ou en crèche. Les familles avec enfants de plus de 6 ans scolarisent majoritairement ceux-ci dans l’enseignement public classique (94%).
  • Trois familles sur quatre font participer leurs enfants aux activités culturelles et sportives de l’école, deux tiers aux activités sociales, classes vertes, classes de neige, etc.
  • Le suivi médical des Témoins de Jéhovah ne révèle pas non plus de comportement atypique : 97% ayant un médecin traitant à qui ils font généralement appel, et 78% ayant déjà été hospitalisés.

Situation des Témoins de Jéhovah au regard de la loi et de l’état.

  • 1 134 associations pour le culte (locales, régionales et nationales), régies par la loi du 9 décembre 1905 et reconnues par l’état (Arrêts conseil d’état, 13 janvier 1993 & 23 juin 2000).
  • 2003, affiliation effective des ministres du culte Témoins de Jéhovah à la CAVIMAC (Caisse des cultes de la sécurité sociale).
  • 2011, la cour européenne des droits de l’homme condamne la France pour atteinte à la « liberté de religion » des Témoins de Jéhovah.
  • 2013, Le conseil d’état accorde le statut d’aumônier aux ministres du culte Témoins de Jéhovah.

LE CHANT DU MERLE

Monsieur le Maire à l’affiche au cinéma !

Le 16 mars prochain sort en salle le nouveau film du réalisateur Frédéric Pelle Le « Chant du Merle ». Cette saga rurale met en scène dans les beaux paysages de la Corrèze, une héroïne ordinaire Aurélie, serveuse dans un hôtel restaurant. « L’intrigue tourne autour d’un club d’ornithologie qu’elle fréquente, le vieux monsieur dont elle s’occupe et sa mère avec qui elle vit. Discrète, fragile, elle attend que quelque chose arrive dans sa vie.
Un jour, François, un représentant de commerce charmeur et mystérieux s’intéresse à elle.

Ce film de cinéma a été tourné en 2014 essentiellement à Aubazine et ses alentours ».

Dans le scénario originel deux scènes marquantes où un ornithologue initie son public aux sciences de la nature.

Le réalisateur, souhaitant une réelle authenticité, une spontanéité dans ses courtes saynètes en salle et en extérieur, a demandé au naturaliste, Maire de St Bonnet les Tours Jean-Michel Teulière de jouer son propre rôle.

C’est avec plaisir mais avec aussi une pointe d’étonnement que l’élu-ornithologue s’est donc retrouvé « comédien » dans ce film. Le chroniqueur « nature » à France Bleu Limousin a participé au tournage durant une journée.

L’une de ses courtes apparitions, respiration dans ce long métrage, met en scène l’ornithologue en train d’attirer par imitation un Coucou sous le regard stupéfait des apprentis naturalistes (formés par des figurants). L’oiseau est venu de suite se percher à quelques mètres des comédiens. Ce court moment, qui a bluffé l’équipe de tournage, a été réalisé sans truquage et est vécu dans le film dans les conditions du direct.

A noter également que dans cette œuvre cinématographique, il n’y a presque pas de musique. Le travail sur le « son », et en particulier les chants d’oiseaux (et autres bruits naturels), est très prégnant. Là encore l’ornithologue a accompagné et guidé quant au choix de l’environnement sonore. Le parti pris a été de n’utiliser que des ambiances enregistrées sur place, notamment avec les chants d’oiseaux dans les sous-bois. Il s’agit pour le réalisateur d’un désir de simplicité et d’authenticité.

En 2006 et 2010, Jean-Michel Teulière a également collaboré en tant qu’expert naturaliste à deux films de cinéma. Le premier, « Lady Chatterley», cinq fois césarisé, prix Louis Deluc, réalisé par Pascale Férand, fût également tourné en partie en Limousin. Le second, fût l’œuvre du réalisateur limougeaud Renaud Fély dans « Pauline et François » qui mis à l’affiche Laura Smet.

« Le chant du Merle » : sortie en salle le 16 mars

Prix du meilleur long métrage au « Indie Cork Film Festival » (Irlande).

Avec également les comédiens Nicolas Abraham, Myriam Boyer, Patrick d’Assumcoa
Le Chant du Merleaurelie-et-ornitho 002